Articles de Presse

QUEBEC:
1) Entrevue avec Śrī Tathāta. Émission Radiophonique “Midi Actualités” sur Radio Ville-Marie par Aziz Farès en juillet 2011
FRANCE:
2) Extrait de l’article dans le revue Sacrée Planète sur le Visva Santi Yajna 2011 en France
3) Interview de Sri Tathâta à Varaire (France) par Bruno Berthelot pour « Divine Attitude Actualités », le 26 08 2009
4) Entretient avec Sri Tathata par Nathalie Calmé pour le magazine Sources, 2007
EXTRAIT D’UN ENTREVUE DE SRI TATHÂTA PAR NATHALIE CALMÉ POUR LA REVUE SOURCES, 2007
Vous dites que la spiritualité n’est pas la religion… ? N’est ce pas de cette eau spirituelle universelle contenue dans votre enseignement dont les centaines d’occidentaux ont réellement soif ?

Sri Tathâta:  » Oui, il y a une différence entre la religion et la spiritualité. L’enseignement du Dharma par les Rishis – les mystiques visionnaires de l’Inde – n’était pas une religion. Le Dharma est un autre mot pour qualifier la « Réalité ultime ». En ce sens, l’enseignement des Rishis était universel. Les religions, colorées par une culture, servent d’intermédiaires entre les êtres et la Réalité ultime. Mais le Dharma transcende toutes les limitations, les cultures, les religions et ouvre à une conscience divine infinie. Le Dharma est au-delà de toutes catégories et s’adresse à l’humanité entière. Un musulman, un juif ou un chrétien peut suivre la voie du Dharma sans nier sa religion. L’évolution de la conscience passe par cette pratique universelle du Dharma. Quand on pratique le Dharma, on accède aux plus hauts niveaux de conscience. Le Dharma est un chant écrit pour tous. Il n’y a pas un Dharma indien ou français ! La Réalité ultime doit être pensée comme un Tout. A ce niveau de conscience, toutes les distinctions de cultures ou d’appartenances religieuses disparaissent. Le Dharma est Un. La Réalité ultime est Une. La Vérité est Une. Le bonheur ultime est Un. »