Méditations

AIŚVARA YOGA
Aiśvara Yoga signifie « faire descendre la lumière dans la vie ». Aiśvara Yoga est une très belle pratique de groupe ouverte à tous, faisant vivre aux participants un moment de grâce et leur permettant de s’emplir d’une vibration élevée.
Elle est aussi très complète, combinant récitations de mantras (sons sacrés), respirations, méditations, chants et postures physiques. Ainsi chaque participant trouvera toujours au moins un des exercices en correspondance à ses besoins et à ses goûts.
Pour ceux qui participeront régulièrement, Aiśvara Yoga est une aide précieuse pour dépasser souffrances et limitations et commencer à amener une conscience plus élevée dans la vie.

 

LES MÉDITATIONS DES CONJONCTIONS SANDHYA UPASANA
Śrī Tathāta a expliqué, à partir du mahayaga de février 2009, qu’il y avait, chaque 24 heures, cinq temps spéciaux qui étaient des entre-deux et au cours desquels la lumière-énergie cosmique se manifestait plus intensément. Ces moments sont : environ 3 heures avant le lever du soleil, le moment du lever du soleil, midi solaire, le coucher du soleil, minuit solaire. Il est idéal de faire une brève méditation à deux ou trois de ces moments, au moins le moment du lever et celui du coucher du soleil (et si l’on veut aussi midi-heure solaire). La philosophie de cette pratique est très bien expliquée dans l’Appel du Dharma, de Śrī Tathāta, ouvrage publié aux Editions Shrima.

 

LE MANTRA DE LA GAYATRI

oṃ bhūrbhuvaḥ svaḥ |
tat savitur vareṇyam |
bhargo devasya dhīmahi |
dhiyo yo naḥ pracodayāt ||

Le mantra de la Gāyatrī (Ṛgveda II-62-10) peut être considéré, parmi tous les mantras védiques, comme le plus important. Dans la tradition, il était transmis en secret par le maître au disciple le jour de l’initiation. Cependant il est devenu depuis un certain temps public, avec l’idée que sa récitation peut aider un très grand nombre de personnes. C’est un mantra d’illumination, dont il existe de multiples traductions. L’on peut proposer la traduction suivante, adaptée d’un enseignement de Śrī Tathāta du 5 août 2011 :
Reconnectons nos 3 corps de base (physique, énergétique, mental) avec les plans correspondants de l’Univers ;
puisse l’énergie du soleil éveiller en nous l’énergie du Suprême [dont elle est le reflet] ;
nous invitons par la méditation cette splendeur rayonnante à nous diviniser… ;
… jusqu’à l’Intelligence divine, la pleine illumination

 

L’HYMNE VÉDIQUE DU RUDRA

Qu’est-ce que le Sri Rudra : Le Sri Rudra est un long hymne de la tradition Védique (indienne) dont la raison d’être est de pacifier toute agitation et toute violence, qu’il s’agisse de nos propres tendances ou des forces à l’œuvre à l’extérieur. Le Sri Rudra est réputé pouvoir, lorsqu’il est suffisamment récité, arrêter ou amoindrir des catastrophes de la nature ou liées à l’homme.

Voici donc la signification courte du Rudra:

Pour le Sri Rudra : avant tout c’est Sri Tathata qui a suggéré aux initiés Agni Snana (auxquels d’autres personnes peuvent se joindre si elles sont motivées) de l’apprendre parce que c’est l’OUTIL MAJEUR pour aider à ce que le plan humain et terrestre se transforme sur un mode plus positif que destructeur. Sri Tathata a donné une grande initiation du Rudra  en février 2015 à trois groupe de suite ; non seulement les personnes présentes mais tous les initiés agni snana et au-delà étaient inclus.

Donc le SRI RUDRA est un outil essentiel pour ce qui est d’une responsabilité collective que nous avons à contribuer par un travail spirituel, dans le subtil, à cette évolution globale positive. Dans un futur proche, les sanghas organiseront des récitations de Rudra dans ce but.

Le Rudra est divisé en 2 parties :

Namakam, autrement dit ce qui doit être abandonné. Réciter le Namakam signifie : je renonce au négatif, à la violence, et cette renonciation par le son du mantra a un effet global qui va tendre à amoindrir les décharges globales de karma comme les catastrophes naturelles, le terrorisme, les conflits…

Camakam (prononcer Chamakam), ce que  nous demandons à Dieu. Réciter le Camakam signifie : je veux vivre une vie plus proche de Dieu, avec les qualités divines, dans la sagesse spirituelle, et devenir (individuellement et pour la sangha) un pôle de vie divine qui va rayonner quelque chose de très beau tout autour et aider d’autres personnes à vouloir elles aussi vivre la vie divine.